Bilan du marché du transport ferroviaire en 2018

Pour la troisième édition du bilan du marché du transport ferroviaire, relative à l’année 2018, l’Autorité de régulation des Transports (ART) a fait le choix d’une présentation en deux volumes consacrés au transport de voyageurs, complété par un focus dédié au transport ferroviaire de marchandises. Ce focus présente et analyse les données relatives à l’utilisation par les services ferroviaires de fret du réseau ferré national, à l’état des lieux du marché de transport de marchandises, et à quelques indicateurs économiques. Ce focus constitue le premier bilan spécifique du transport ferroviaire de marchandises réalisé par l’Autorité, il contient notamment:

•une analyse de l’utilisation du réseau ferroviaire par les trains de fret;
•une analyse de la part modale du fret ferroviaire;
•un état des lieux du marché comprenant les volumes transportés, la nature des marchandises et
la typologie des circulations.

 

Retrouvez ce bilan ici → bilan_marche_ferroviaire_marchandises_2018_vf-1


Ouverture de la ligne combinée Rail-Route entre Niort, Toulouse et Fos sur mer

Lancement en juillet 2020 d'une ligne de transport combiné rail route entre Niort Terminal, Toulouse et Fos.

 

Aucune description alternative pour cette image


La bataille du rail transfrontalier : Perpignan, futur centre du monde ferroviaire du sud de l’Europe

Dans un an –le 14 décembre 2020- les patrons du réseau de chemin de fer espagnol ne seront plus les mêmes, car, dans le cadre de la libération ferroviaire imposée par Bruxelles, le marché du rail s’ouvrira à d’autres opérateurs.

Le grand concurrent de la Renfe sera bien évidemment la SNCF, mais d’autres opérateurs régionaux publics tels que Ferrocarrils de la Generalitat seront en lice, ainsi que des opérateurs privés.

La compagnie ferroviaire catalane FGC souhaite faire passer ses trains rapides régionaux sur les voies royales de la grande vitesse. Ce projet permettrait de placer Perpignan au coeur d’une trame ferroviaire à grande vitesse reliant Tarragone, Lleida, Barcelone et Gérone- les 4 capitales régionales de la Catalogne reliées par l'AVE-, avec Toulouse, Narbonne, Carcassone et Montpellier. Est en jeu également, le futur titulaire de la navette ferroviaire entre Barcelone et son aéroport.

Mais les parts les plus succulentes du gâteau ferroviaire -particulièrement convoitées par les gros opérateurs- se jouent au niveau des trois grands couloirs à grande vitesse : le Madrid-Barcelone, le fameux Corridor méditerranéen et le Corridor andalou, qui reliera Madrid à Séville et à Malaga.

C’est là que la SNCF livrera sa grande bataille contre la Renfe. Il semble convenu que la Renfe est l’opérateur favori pour l’exploitation de la ligne à grande vitesse entre Madrid et Barcelone. Il est vrai que son offre est imbattable puisque la compagnie espagnole garantirait 20% de convois supplémentaires sur cette ligne.

Mais la SNCF -via sa filiale Rielsfera- propose d’exporter sur l'ensemble du réseau à grande vitesse espagnol, son modèle Ouigo, à bas coût, qu’elle exploite en France. La Renfe propose un projet comparable, mais à des tarifs plus élevés. Face à d’autres possibles gros concurrents européens, la SNCF a l'avantage de maîtriser la difficulté de la différence des largeurs de voies entre l‘Europe et l’Espagne, grâce à des essieux modulables.

Pour le reste, beaucoup de monde se bouscule au portillon. Une trentaine de sociétés figurent au “registre spécial ferroviaire” ouvert par l’administrateur public du réseau ferroviaire espagnol Adif.

Des sociétés privées telles que Ferrovial, le fabriquant de trains Talgo,-qui s’est allié avec Ilsa (Sociedad intermodal del Levante SA, la filiale d’Air Nostrum) ; ou d’autres, comme la principale compagnie de chemins de fer allemande privée Deutsche Bahn ; ou encore, les compagnies de transport par autobus Elsa et Avanza, veulent, elles aussi, leur part du gâteau.

D’ores et déjà, la bataille du rail est en train de se livrer. Au 1er novembre dernier, 4 grands opérateurs étaient en lice à l’expiration du dernier délai échu le 30 octobre. L'Adif assure qu’avant la fin de l’année, une fois passé le contrôle du superviseur des marchés espagnol (CNMV), les jeux seront faits, car les contrats doivent être signés avant le 15 mars prochain.

(source: L'indépendant)


Appels à Manifestation d’intérêt OUVERT - Promotion de services multimodaux de marchandises transnationales

Les appels à manifestation d'intérêt pour le soutien à la promotion de services multimodaux en faveur du transport transnational de marchandises vers la Catalogne ou l'Occitanie sont OUVERTS!

Dépêchez-vous de présenter vos propositions!

Retrouvez toutes les informations concernant les deux appels à manifestation d’intérêt sur les liens ci-dessous ou dans la rubrique "appel d'offre" .

 

Appel d'offre mis en place par FGC (En espagnol )- Ferrocarrils de la Generalitat de Catalunya ICI

Appel d'offre mis en place par ADE/PMI (En français) - Agence de développement économique Pyrénées Méditerranée Invest ICI


le service XMedTrailer Perpignan-Sarrebruck opéré par la DB monte en puissance

Le projet TRAILS c'est favoriser le report modal et réduire les émissions de CO2.

Après un an d'exploitation, l’autoroute ferroviaire XMedTrailer Perpignan-Sarrebruck de la DB avec le soutien du projet TRAILS à permis de reporter plus de 500 trains, 6000 semi-remorques de la route vers le rail et plus de 5000 tonnes de CO2 économisés.

La taille du train est augmenté de 5 wagons doubles supplémentaires pour faire face a la demande.

Un service précurseur sur le corridor méditerranéen qui a permis de faire bouger le marché : de nouveaux services ont été lancés comme celui de Viia entre Barcelone et Bettembourg et d'autres offres devraient voir le jour rapidement;

 


Perpignan, ville européenne du vin en 2019, une occasion pour sensibiliser les acteurs du secteur au report modal

La 7ème édition du concours Grenaches du Monde à Perpignan s'est déroulée du 17 au 18 avril 2019

Le Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon créé le 1er concours de ce noble cépage en 2013. Né en Roussillon, Grenaches du Monde est depuis devenu itinérant et est accueilli chaque année par une région productrice de vins à base du cépage grenache. Au fil des ans, l'événement est devenu un rendez-vous annuel incontournable pour les professionnels du vin à travers le monde entier.

Chaque année, les vignerons sont de plus en plus nombreux à participer à cette confrontation. Ils viennent de France, Espagne, Italie, Afrique du Sud, Australie, Canada, République de Macédoine, Liban, Grèce...

Le concours Grenaches du Monde a pour objectifs principaux :

Favoriser la promotion de vins de qualité provenant de toutes les variétés du cépage grenache.
Encourager la production du grenache et stimuler sa consommation au niveau international.
Divulguer et promouvoir les caractéristiques de ces vins au grand public du monde entier.
Aider le consommateur à distinguer les meilleurs vins de grenache de la production mondiale avec un label de qualité, un critère de sélection et de confiance face à une production de plus en plus complexe.

Les techniciens du projet TRAILS sont allés à la rencontre des acheteurs de vins lors du concours mondial des Grenaches et de la nuit des grenaches pour les sensibiliser au report modal dans ce secteur d'activité.

 


Salon International de la logistique à Barcelone

Le projet européen TRAILS est présent sur le SIL Barcelona avec un bel espace d’échanges et de rencontres sur le stand de Cimalsa.Présence sur le stand TRAILS des membres du gouvernement catalan, Mr Damien Calvet, Conseiller de Territori et Sostenibilidad , Mr Isidre Gavin, Secrétaire Général Infrastructures et Mobilité. Étaient présent lors de cet échange les partenaires catalans du projet TRAILS Henric Tico, President de Cimalsa, Ricart Font, President de FGC ainsi que le cluster logistique d’Occitanie.